Chronique sur « Le chemineau du lac » de Robert Curtat