O. PEER, La Vieille maison