L’île d’en face

Voir le panier «Des étoiles dans la main» a été ajouté à votre panier.
Auteur: BRESSLER, Madeleine
ISBN: 2010070732600
Date de parution: 01/01/1988

L’île d’en face

12,00 CHF

Rupture de stock

Catégorie :

Description

Roman

102 pages

[…] un roman débordant de couleurs, de saine littérature d’un auteur dont la renommée va croissant et dont de nombreux jurys ont consacré le talent.” Extrait de la préface de Jean-Frédéric Munsch, Lauréat de l’Académie Française et de la Société des Poètes Français (voir la préface dans son intégralité ci-dessous)

 

Préface de Jean-Frédéric Munsch, Lauréat de l’Académie Française et de la Société des Poètes Français:

Fille du grand peintre, Emile Bressler, reconnu par tout le Gotha helvétique, et à l’étranger, comme un maître de l’École Genevoise, Madeleine Bressler, écrivain de l’âge mûr, a commencé à publier un dyptique romanesque et poétique: “La Dame de Roz-Goulz”, sur un fond de légendes bretonnes.

Un débordement d’envie d’écrire, longtemps contenu a donné successivement “Un Dieu jaloux” (édité à Lausanne), Prix du Romanesque en 1983, “La Seconde Vie d’Amélie”, “Les Noces de Brumes”, “Le Semeur de Paradis”, “Le Vrai Visage de Benjamin”.

Elle nous offre aujourd’hui “L’Ile d’en face”!

… Un matin où la neige avait statufié les arbustes de la pelouse du jardin sur fond de paysage sans horizon, où la bûche de la cheminée inscrivait sur les murs des ombres vacillantes, je me suis embarqué pour “L’Île d’en face”, voguant tout d’une traite jusqu’au mot FIN.

Par je ne sais quelle grâce, j’ai suivi pas à pas le charme de l’auteur qui jamais ne se dément dans une attirance croissante et irrésistible, au fil des pages.

Je ne suis pas prêt d’oublier ces lointaines Seychelles, cette “Islette”, véritable jardin flottant, monde secret plein de palmes gigantesques où la mer dispense en abondance toute une somme d’attraits que lui dispute la terre, et cet amour adultère qui divise un couple tout en le rapprochant pour faire naître une mystère de réincarnation total.

Madeleine Bressler peut, en employant une langue simple, sans afféteries, traduire l’essentiel de la profondeur des sentiments d’un seul trait de plume sans en minimiser la signification. Elle s’éloigne d’une prolixité néfaste, sachant parfaitement maîtriser le charme d’un onirisme délicat.

Elle laisse planer sur ses personnages un voile léger qui suggère plus qu’il ne décrit, nous faisant l’offrande des sommets de l’amour-passion pour s’intégrer de tout son être à leur vie, avec cette lumière qui ne peut s’apparenter qu’à ses propres sentiments.

La trame du récit où le style et le ton s’affirment dans une simplicité bénéfique ne prend jamais la place du merveilleux, d’une poésie toujours sous-jacente; car Madeleine Bressler est un poète! En la lisant, nous ne pouvons l’oublier.

Par crainte de défigurer un sujet attachant, je n’irai pas plus avant pour laisser au lecteur la possibilité de vivre sans réserve un roman débordant de couleurs, de saine littérature d’un auteur dont la renommée va croissant et dont de nombreux jurys ont consacré le talent.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’île d’en face”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catalogue complet

Catalogue complet

Sur les réseaux sociaux

Nous nous réjouissons de vous retrouver et d'échanger avec vous sur Facebook et Twitter !
Plaisir de Lire sur Facebook

Plaisir de Lire sur Facebook

Plaisir de Lire sur Twitter

Plaisir de Lire sur Twitter

Les Éditions Plaisir de Lire sur Instagram

Les Éditions Plaisir de Lire sur Instagram

Plaisir de Lire sur YouTube

Plaisir de Lire sur YouTube