La Petite Fille dans le miroir

Auteur: JAVET, Marie
ISBN: 978-2-940486-84-7
Date de parution: 06/04/2017

La Petite Fille dans le miroir

25,00 CHF

Description courte

58 en stock

Catégorie :

Description

June Lajoie, une auteure américaine de best-sellers, passe l’été dans un hôtel d’Interlaken, évitant tout contact social. Depuis longtemps, elle porte le poids d’un lourd secret.

Vingt ans plus tôt, Lizzie Willow, une jeune fille de bonne famille extrêmement riche, se libère du joug des convenances sociales le temps d’un été et vit une passion amoureuse, entre Montreux et Lausanne. Mais l’idylle tourne vite au drame…

Le passé et le présent se croisent, se mêlent et s’éclairent l’un l’autre, jusqu’au moment où une présence énigmatique dans un miroir révèle le regard d’une petite fille. Qu’essaie-t-elle de dire à June et Lizzie ? L’intrigue de ce roman au suspense bien ficelé permettra de le découvrir, page après page, jusqu’à un dénouement surprenant.

Revue des médias:

 

 

 

 

3 avis pour La Petite Fille dans le miroir

  1. (client confirmé)

    Coup de coeur !
    La Petite Fille dans le Miroir est un roman palpitant, attachant et rempli de suspense. Les différentes histoires de ce roman s’imbriquent l’une dans l’autre avec une facilité incroyable qui empêchent le lecteur de poser le livre avant de l’avoir terminé.

    Marie Javet et sa plume, nous entraînent au coeur de son imagination et nous proposent une lecture vraiment attrayante et surprenante.

    Tout juste la lecture de La Petite fille du Miroir terminée, que l’impatience de la lecture du prochain roman se forme. Marie, il sort quand ton prochain roman ?

    Blog Bouquiner

  2. (client confirmé)

    Un premier roman bien ficelé, très agréable à lire. On tourne les pages sans s’en rendre compte et soudain on est déjà à la fin. On a plaisir à partager avec Lizzie ses premiers moments de liberté et on souffre avec June de ses angoisses. Vivement un second roman pour cet auteure prometteuse.

    Plus de commentaires sur le site suivant :
    Good reads blog

  3. La Suisse regorge de ces palaces luxueux, vieux “vaisseaux de pierre” aux décors surannés, qui bordent les rives des lacs ou qui se dressent fièrement face aux sommets les plus mythiques du pays. Lieux prestigieux, chargés d’histoires, leurs silhouettes à la fois élégantes et atypiques, font partie intégrante du paysage en véhiculant la légende des grandes personnalités qui les ont fréquenté. C’est dans l’un d’entre eux, le Victoria-Jungfrau à Interlaken, que Marie Javet a choisi de planter le décor de son premier roman intitulé La Petite Fille Dans Le Miroir. Sélectionné parmi les dix ouvrages en lisse pour la première édition du prix du polar romand, l’ouvrage de Marie Javet ne présente guère de caractéristiques afférentes au genre mais n’en demeure pas moins un roman agréable et surprenant, qui s’oriente plutôt sur le registre du drame en intégrant une pointe de fantastique et une légère pincée de suspense.

    http://monromannoiretbienserre.blog.tdg.ch/archive/2017/09/09/marie-javet-la-petite-fille-dans-le-miroir-ghost-story-286181.html

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Interlaken, Suisse
5 août 2012
La femme assise à la terrasse de l’hôtel de luxe regardait passer les promeneurs. Après une journée caniculaire, elle profitait des derniers rayons du soleil. Une légère brise venait chasser la touffeur de la journée. Devant elle, sur la table, une théière d’infusion, une tasse à moitié vide, et Persuasion, le roman de Jane Austen qu’elle lirait plus tard, pour tromper les heures d’insomnie.
Les gens qui déambulaient le long du Höheweg, touristes de tous horizons, semblaient apprécier le léger rafraîchissement de la température. Les derniers parapentistes de la journée se posaient en douceur et avec une aisance trompeuse sur le Höhematte, un immense parc sans arbres ni plan d’eau, une vaste étendue d’herbe, presque un terrain vague en réalité. Les adeptes de sensations fortes en avaient eu pour leur argent, avec un ciel aussi dégagé. La Jungfrau se dressait, au loin, majestueuse jeune femme dans sa parure de neiges éternelles.
La femme à la terrasse de l’hôtel laissait son regard vagabonder sur les montagnes, les parapentistes et les promeneurs, hésitant entre un panorama gran- diose et immuable, et le spectacle sans cesse renouvelé de la diversité humaine. Parmi cette foule multiculturelle qui arpentait les rues au pas d’une pro- menade digestive, elle se sentait complètement anonyme, et c’était exactement ce qu’elle recherchait.

Vous aimerez peut-être aussi…

Sur les réseaux sociaux

Nous nous réjouissons de vous retrouver et d'échanger avec vous sur Facebook et Twitter !
Plaisir de Lire sur Facebook

Plaisir de Lire sur Facebook

Plaisir de Lire sur Twitter

Plaisir de Lire sur Twitter

Les Éditions Plaisir de Lire sur Instagram

Les Éditions Plaisir de Lire sur Instagram

Plaisir de Lire sur YouTube

Plaisir de Lire sur YouTube